Les haïku suite

Bonjour,

Voilà la suite des haïku de hier:

Donc pour récapituler: La poésie s'intéresse aussi aux petits choses insignifiantes comme un sensation passagère, un détail aperçu, un instant de vie.

La tradition japonaise du haïku montre comment la poésie peut suggérer beaucoup de choses avec un minimum de mots c'est l'art de la simplicité.

Un haïku et un poème très court (trois vers), pratique traditionnellement au japon. Il est conçu pour ne pas dépasser le temps d'une respiration, et vise à décrire un instant fugitif.

            Sur le sentier de montagne

            le soleil se lève  

            au parfum des prunier

             de Matsuo Bashô

             Dans la brume du printemps

         le vol blanc

                d'un insecte au nom inconnu

         de Yosa Buson

      Piqué par les puces-

   c'était donc vrai

     ce rêve de sabre?

      de Takaraï Kikaku

Et voila un poème très humoristique qui, je pense va vous plaire... roulement de tambour:

     Sous le divin nez 

     du divin Bouddha 

      pend une morve de glace

      de Kobayshi Issa


Dits moi si sa vous a plu ou non, et pour quoi; le quel vous avez préférez et (peut etre) celui ou ceux que vous avez inventez ou aimez 

Posté par Lady Chic à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Les haïku suite

    Très intéressant ces petites créations: je vote sans hésitations pour la dernière, j'adore...
    bises et bon dimanche

    Posté par Caillebotte, 24 juin 2012 à 12:18 | | Répondre
Nouveau commentaire